Comparons les 5 sens du chat avec ceux de l’humain

 

Le goût du chat

Le chat à environ 20 fois moins de bourgeons gustatifs dans la bouche que l’humain, sont goût est donc nettement moins développé. Le chat ne fait donc pas vraiment la différence entre les saveurs.

Vous vous demandez alors pourquoi vous vous embêtez à acheter cette nourriture hors de prix parfumé aux odeurs les plus délicieuses?

L’odorat du chat

Le chat (et les félins en général) ont un sens olfactif bien plus développés que les hommes. 6% de leur cerveau est consacré à l’odorat (contre 0,3% chez les humains). Nous avons en commun l’organe de Jacobson, mais celui des hommes s’est atrophié au fil des millénaires. Cet organe est dotée d’une quantité assez phénoménales de cellule neuroréceptrices que le chat utilise quand il renifle une odeur particulièrement intéressante comme celle de l’herbe à chat ou celle des olives. Faites en l’expérience avec les olives, c’est particulièrement intéressant à voir, il fixe son regard dans le vide, buche ouverte et yeux très ouverts, perdant toute sa classe.

La vue du chat

Avec un angle de vision à 280 degrés alors que le notre est seulement de 144 degrés, le chat possède une vue exceptionnelle. Sa perception des distances et des reliefs est excellentes et certainement l’une des plus développés dans le règne animale. Sa vision nocturne est également excellente mais à ses limites et ne peut voir dans le noir totale.

L’ouïe du chat

Le chat peut entendre des sons à partir de 5 décibels (contres 20 décibels chez l’homme). Composés de 30 petits muscles, elles sont mobiles à 180 degrés, je vous laisse deviner chez l’homme. Avec l’âge, les chats perdent cet ouïe, et peuvent miauler lourdement pour s’entendre lui même et se rassurer.

Le toucher du chat

Sa peau est pratiquement insensible, due a sa fourrure épaisse qui lui permettent de se protéger du froid. Le sens du toucher du chat est principalement assuré par ses vibrisses. Les vibrisses sont des poils qui font offices de capteurs qui lui permettent de déceler les différences de pression ou encore des obstacles à proximité. Certains abrutis s’amusent à couper ses vibrisses pour désorienter un chat.

vibrisses : moustaches et sourcils, on peut en trouver aussi sur le derrière des pattes avant.